Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Amadou Damaro du RPG aux opposants: « La Guinée sera dotée d’une nouvelle constitution, et il n’y aura aucun bruit »

0 183

Si jusque là, le flou règnait sur la modification ou pas de la constitution en république de Guinee, les blés sont desormais lancés, selon le president du groupe parlementaire de la majorité présidentielle. Amadou Damaro Camara, le chef de file de la majorité présidentielle a affirmé haut et fort qu’il y’aurait bel et bien, modification de notre constitution, même s’il ignore encore le contenu de la dite constitution.

C’est chez nos confrères de la radio Espace FM, dans l’émission les GG, qu’il a fait cette déclaration. Invité à se prononcer sur les récentes sorties qualifiées de dangereux et de ratée par ses rivaux, de deux ténors de l’union des forces démocratiques de Guinée UFDG, à savoir le vice- président, Dr Fodé Oussou Fofana qui a demandé à ses militants de « prendre leur abulition pour aller au Djihad » et Ousmane Gaoual Diallo, chargé de communication du même parti qui a dit, « si Alpha Condé ne quitte le pouvoir à la fin de son mandat, nous installeront Cellou Dalein Diallo par un coup de force au palais Sékoutouréya ».

Il n’est plus un secret pour les prometteurs d’une nouvelle constitution. Ce projet sera effectif, selon Amadou Damaro Camara, du Rpg Arc-en-ciel.

« Il y aura une constitution, parce que franchement la première qui a été écrite dans le contexte que nous connaissons, dans l’esprit que nous connaissons, à des insuffisances. Nous allons la faire (la modification de la conconstitution) et il n’y aura aucun bruit, tout le monde sera d’accord pour l’examen de la nouvelle constitution », souhaite- t- il.

Toute fois, le chef de la majorité présidentielle ignore pour l’heure, le contenu de la nouvelle constitution sur laquelle, dit- il, le peuple de guinée sera appelé à se prononce lord d’un référendum.

« les jours à venir la nouvelle constitution sera proposée aux citoyens pour se prononcer », selon Honorable Amadou Damaro Camara.

Cette sortie intervient au lendemain de la libération en seconde instance, de 7 opposants au 3ème mandat qui avaient été interpellés, jugés et condamnés à 3 mois de prison ferme et au paiement de 5cent mille gnf comme amende chacun à Kindia, en province.

Des jeunes tous membres du Front national pour la défense de la constitution guinéenne.

Décryptage: OSMAN pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.