Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm
lkn

Conakry: le mystère autour de la découverte macabre du corps d’un enfant en décomposition.

0 222

Porté disparu après 3 jours, c’est ce vendredi 24 Mai 2019 que le corps sans vie de Samba Saïd Bangoura âge de 9 ans, élève en 3ème année et fils aîné de Facinet Bangoura, deuxième imam de la mosquée de Nongo- centre, carrefour Télimelé, a été retrouvé tôt ce matin dans la rivière du Secteur Mory Kantéya. Une rivière qui sépare le quartier Nongo Centre et le quartier Bantounka, commune de Ratoma.

Selon les riverains, Samba Saïd Bangoura avait l’habitude de se beignet dans ce marigot avec ses amis. Et sur les lieux, tous ses habits étaient au bord du marigot et son corps en état de décomposition flottait.

« C’est depuis le mercredi 22 Mai 2019 aux environs de 15 heures TU, après l’école que Samba Saïd est sorti, depuis on sait pas vu. On a marché partout, informer tout le monde, on a fait même des communiqués radio sans suite. C’est ce vendredi matin que le chef secteur de Bantounka, M. Amadou Bah m’a appelé pour me dire qu’ils ont retrouvé son corps dans le marigot qui sépare les quartiers Nongo et Bantounka. On s’en remet à Dieu »,a dit l’imam Facinet Bangoura, père du défunt.

Fodé Momo Camara, l’adjoint du chef de quartier de Nongo- Centre, secteur Mory Kantéyah dit aussi avoir été informé par le secteur de Mory Kantéyah de la découverte du corps de Samba Saïd. Il a été cherché sans succès depuis trois jours avec les chefs secteurs.

 » j’ai aussitôt informé toutes les autorités, le chef de quartier en passant par le maire et le commissaire central. On a fait venir des pompier d’une société privée, car ceux du terrain n’étaient pas dans les normes. C’est après qu’ils ont extrait le corps de l’eau. Mais ils ont dit d’envoyer à l’hôpital pour l’autopsie avant de le rendre à la famille pour l’inhumation ».

Il faut dire que ces genres de découvertes macabres sont de temps en temps enregistrés dans cette zone. En dépit des mesures prises par les autorités de Nongo et de Bantounka en vue d’interdire aux enfants de rallier ce lieu très dangereux sans succès, ils n’arrivent toujours pas. C’est pourquoi, le chef de quartier adjoint de Nongo Centre invite les parents à veiller convenablement sur les enfants, car dit il, à leur niveau ils ont renforcé les mesures de sécurité.

Il a aussi invité la jeunesse à la vigilance. Pour lui, tout enfant qui sera pris sera déposé soit, au commissariat ou chez les chefs de secteurs ou ceux des quartiers. Au moment où nous quittions les lieux, le corps de Samba Saïd Bangoura était chez le médecins légiste pour des fins d’enquête avant de le restituer à la famille pour l’enterrement.

OSMAN pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.