Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Economie: l’opposant Ibrahima Sila Bah du PGRP, le principal artisan du PACV en Afrique,«le PACV capitalise l’ANAFIC…»(Discours Assemblée générale)

0 54

Alors que le débat politique se radicalise autour de la nouvelle constitution en Guinée, le président du PGRP vient de briser le silence. Au cours de l’assemblée générale de son parti samedi 29 juin 2019, Elhadj Ibrahima Sila Bah a passé au crible l’actualité politique et sociale. Dans son discours musclé tenu devant des militants acquis à sa cause, l’économiste guinéen qui a travaillé durant une quarantaine d’années, a par ailleurs expliqué pourquoi il est le principal artisan du PACV en Afrique.

Comme preuve, le député a brandi devant les caméras, une lettre et attestation de remerciement de la Banque mondiale datant de 1998.

Ci- dessous, l’intégralité du discours d’Elhadj Ibrahima Sila Bah et le courrier de remerciement de la Banque mondiale…Bonne lecture!

Mrs les Conseillers Politiques du PGRP
Mrs Mmes les Secrétaires Fédéraux
Militants Militantes et sympathisants du PGRP
Mrs et Mmes de la presse
Mrs et Mmes les animateurs
Chers Invités

Au nom du PGRP, permettez que je vous remercie vivement d’avoir accepte d’honorer de votre présence cette AG ordinaire du PGRP qui se tient aujourd’hui à un moment décisif dans l’histoire politique de notre pays.
Permettez tout d’abord que je rappelle ici brièvement qui nous sommes, et les objectifs de notre Parti : LE PGRP constitue un creuset dans lequel doivent se fondre toutes les guinéennes et guinéens vivant à l’intérieur du pays comme à l’extérieur, sans distinction d’origine ethnique, de religion ou de condition sociale, souhaitant apporter chacun, sa pierre pour l’ édification de la citadelle Guinée, notre chère Patrie. Nos objectifs ainsi que proclames dans le PV de notre AG constitutive c’est de :

Lutter pour la liberté, la paix, la démocratie, l’unité et l’instauration d’un véritable Etat de Droit, souverain et moderne.
• Œuvrer pour la Renaissance du Guinéen et pour l’émergence d’une nouvelle éthique et d’un nouveau contrat social avec les opérateurs économiques, le monde du travail et les forces vives de la nation.
• Lutter contre la corruption, l’impunité, et les trafics de tous genres ;
• Lutter contre le chômage par la promotion du secteur privé et la mise en place d’une politique de forte croissance économique
• Promouvoir la formation et l’emploi des jeunes
• Lutter pour l’égalité de genre ;
• Lutter contre l’analphabétisme et promouvoir la formation professionnelle ;
• Restaurer les équilibres macroéconomiques et combattre l’inflation ;
Créer des bases organisationnelles, matérielles et morales capables d’assurer un réel développement économique et social et une augmentation constante du niveau de vie des populations rurales et urbaines.
• Lutter contre l’exclusion et la marginalisation basées sur l’ethnocentrisme, le régionalisme, la religion, et le genre.
• Lutter pour la consolidation de l’unité nationale afin de réconcilier toutes les composantes de la nation.
• Supprimer toute forme d’oppression, d’injustice, de dictature, de racisme, de corruption et de népotisme.
• Instaurer un Etat de Droit basé sur les principes de la démocratie pluraliste, et respectueux des Droits de l’Homme, ainsi que des libertés fondamentales.
• Protéger les biens publics et sauvegarder les intérêts économiques et sociaux de la collectivité nationale.
• Renforcer les bases de l’unité africaine et de la coopération Sud-Sud par la création de grands ensembles économiques intégrés à l’échelle sous-régionale et régionale.
• Développer la Coopération Internationale, le renforcement de la solidarité, de la justice et de la paix entre les peuples d’Afrique et du monde.

Les objectifs ci-dessus énumérés nous ont servis de boussole depuis le lancement de notre parti en Avril 2010 C’est ainsi qu’en 2010 nous avons signe un Protocole d’accord avec Le RPG ARC EN CIEL pour les Présidentielles de 2010, pour lesquelles nous n’avions exigé aucune autre condition que le respect de ces objectifs et lorsque nous nous sommes aperçus dans les faits que toute la stratégie déployée par le Pouvoir tout au long de cette magistrature, s’écartait des objectifs convenus dans notre Protocole d’Accord, nous avons pris nos distances en tant que parti pour nous rapprocher de l’Opposition Républicaine faute d’une autre voie constitutionnelle, alors que nous avions clairement exprimé notre préférence pour la voie centriste.

De même avec l’Opposition Républicaine, ayant constaté ses velléités de compromission avec le Pouvoir, sur les valeurs républicaines chaque fois qu’il s’agissait de ses intérêts particuliers, le PGRP a pris ses distances par rapport a cette formation afin d’éviter toute compromission sur les valeurs cardinales de notre parti.
Ainsi le PGRP réaffirme sa volonté de contribuer à l’édification, dans l’unité et la cohésion nationale, un Etat de Droit et de Démocratie Pluraliste, respectueux des libertés fondamentales et engagé dans la voie du développement socioéconomique, gage de paix et de sécurité ;
Sa volonté de promouvoir la bonne gouvernance et de lutter résolument contre la corruption et les crimes économiques, condition sine qua none pour sortir le pays de la pauvreté.

Le PGRP réaffirme enfin, sa vocation de Parti de Développement et par conséquent a décidé de ne pas se laisser distraire des objectifs auxquels nous tenons comme à la prunelle de nos yeux.
Nous lutterons donc, et en particulier pour la préservation de la forme républicaine de l’Etat, le principe de la laïcité, le principe de l’unicité de l’Etat, le principe de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs, le pluralisme politique et syndical et l’alternance dans l’exercice du pouvoir sans laquelle il ne peut y avoir de démocratie.

De ce qui précède, le PGRP adopte comme stratégie :

  1. L’appui aux structures de base pour les sensibiliser sur la force et au respect de la volonté populaire, Volonté qui ne peut s’exercer qu’a travers des élections libres et transparentes et
  2. L’assistance à ces structures pour l’identification et la préparation de projets communautaires qui pourraient être financés par le parti, des ONG nationales ou internationales, ou sur les ressources intérieures provenant de l’ANAFIC.

L’ANAFIC, il faut le rappeler, constitue une capitalisation des acquis du PACV, programme dont les procédures et mécanismes de fonctionnement ont été conçus, testés de manière participative avec les communautés à la base et qui évolue en Guinée depuis deux décennies, avec le support de plusieurs bailleurs de fonds extérieurs.

L’ANAFIC vient d’être dotée d’une subvention de 15% des revenus miniers et constitue ainsi une source pérenne de financement intérieur en complément aux apports des bailleurs de fonds internationaux.

Nous tenons ici à exprimer notre grande satisfaction pour la mise en place de cet outil pour lequel nous nous sommes toujours battus et qui sera d’une contribution exceptionnelle pour renforcer la décentralisation et contribuer à l’alléviation de la pauvreté en milieu rural. Notre satisfaction est d’autant plus grande qu’elle vient conforter le satisfecit que la Banque Mondiale m’a adressé en Octobre ah1998 en tant que Coordonnateur de l’équipe de préparation du PACV. Permettez-moi de vous faire une lecture rapide de ce certificat de satisfecit traduit de l’Anglais ainsi que suit :

{Satisfecit pour Votre Exceptionnelle Contribution

30 Octobre 1998

Cher Alpha Bah

Dans le cadre du cycle d’évaluation annuelle de la performance du Personnel de la Région Afrique, nous avons identifiés les Groupes de Travail dont la performance a été exceptionnelle.
Concernant le Programme d’Infrastructures Rurales en Guinée et au Sénégal, nous avons jugé que la performance exceptionnelle du Groupe est résultat de la collaboration unique entre les équipes du Pays Client et celles de la Banque.
Nous voudrions vous congratuler, et vous exprimer notre haute appréciation pour votre contribution à la qualité du service à nos Clients ultimes : les Villageois.
Vous avez contribué à l’intégration des secteurs Infrastructures et Agricole dans une vision commune de développement, et devenez ainsi un Example qui va être diffusé de par le monde, et que la Banque essayera de répliquer en son sein.
Votre contribution à l’établissement d’un pont entre les exigences techniques des deux secteurs repose sur votre longue expérience professionnelle et votre statut de Leader Africain.
Au nom de la Région Afrique de la Banque Mondiale, nous vous remercions et vous exhortons à continuer le bon travail.

Signé : Callisto Madavo et Jean Louis Sarbib, Vice-Présidents Région Afrique, Banque Mondiale
Equipe du Pays Client :

Cellou Diallo Ministre du Plan et de la Coopération
Alassane Touré Directeur du Génie Rural, Ministère de l’Agriculture
Oury Diallo Directeur BSD, Ministère de l’Agriculture
Alkhaly Camara, Directeur Décentralisation, Ministère de l’I intérieur et de la Décentralisation
Ibrahima Sangaré, Conseiller, Ministère du Plan et de la Coopération}

N’faly Guilavogui pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.