Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Escalade de violences à Fria: plusieurs blessés dont un par balle(témoignage incroyable d’une victime)

0 342

La situation devient préoccupante dans la ville des alumines. Depuis 72h, rien ne va pas à Fria. L’arrivée des forces de l’ordre et l’usage de gaz lacrymogène pour dégager les manifestantes à la préfecture, seraient à l’origine des violences enregistrées depuis la soirée dernière.

Joint au téléphone par investigatorguinee, Gassime Sylla décrit une scène incroyable qui s’est produite à sa maison. Il pointe du doigt des actes non catholiques des agents chez lui.

 » le matin, je voulais partir à l’usine. Arrivé au niveau du quartier plateau, il n’ y’avait pas de passage. Je me suis retourné à la maison. J’ai demandé à ma femme où sont les enfants, elle m’a dit qu’ils sont à l’intérieur de la maison, mais il n’y étaient pas. Donc, je suis allé les chercher à l’école, on est rentré à la maison. Une fois là, les gendarmes sont venus dénoncer notre porte et pénétrer de force dans ma maison prendre deux téléphones. Puis se sont dirigés vers ma femme qui cuisinait, elle avait le fourneau. Elle les a dit pardon je prépare le riz. Ils ont jeté son fourneau, l’eau chaude s’est renversée sur son bras. Arrivés au salons, ils ont pris mes deux écrans de télévision, la chaîne musicale et on laissé les hauts parleurs comme ceux ci sont lourds. Dans mon salons il n’ya plus rien que des cailloux », a témoigné Okocha.

Selon une source digne de foie, il y’ a eu plusieurs blessés graves dont un par balles. Ces victimes ont été admises à l’hôpital pour des soins intensifs. Pour l’heure la tension est vive dans la ville et les rues sont quadrillées par un dispositif sécuritaire impressionnant.

Le gouverneur de Boké depuis ce mercredi Fria pour une solution avec les sages, sans succès. Les jeunes et femmes se montrent déterminés à faire partir Hadja Gnalen Condé, préfète décriée dans sa juridiction. Elle est accusée de gestion opaque des fonds alloués à la préfecture, de favoritisme dans l’emploie des jeunes, le manque de respect envers les citoyens, le manque d’action pour le développement de la ville entre autres.

Karifa Traoré kimpess pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.