Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Grève des huissiers:  »nous maintenons le mot d’ordre de grève jusqu’à nouvel ordre »

0 35

En assemblée générale hier lundi, les huissiers de Guinée ont déclanché une grève générale et illimitée dans toutes les cours et tribunaux du pays.

Ils avaient averti, ainsi, ils ont mis leur ménace en exécution. La chambre nationale des huissiers de justice de Guinée qui va en grève met en garde tout membre de la corporation exercerait la fonction en cette période de grève, de subir une sanction disciplinaire, qui se tradura notamment par sa suspension pour un délai bien déterminé.

Les vrais problèmes qui conduisent ces huissiers de Justice dans ce débrayage sont entre autres: la non réussite des points de revendications adressés au ministère de la Justice, et/où seule la décision de la libération de Lansana Salifou Soumah a été pris en compte.

« La signature du statut des huissiers qui a été déposée au ministère de la Justice, a été discutée et adoptée en conseil des ministres mais jusqu’à date, le document n’a pas été signé. Nous les huissiers aussi, quand nous menons des décisions de justice et de titre exécutoire, pour les mettre en exécution souvent nous faisons recours au parquet, le procureur général va signer un document qu’on appelle réquisition pour mettre en mouvement la police et la gendarmerie afin d’assister l’huissier. Nous avons des difficultés à ce niveau car il y a beaucoup de retard dans cette signature. C’est pour toutes ces raisons que nous avons tenu cette assemblée », explique Me Aboubacar Camara.

«Au sortir de l’Assemblée, puisque nous avions déposé un préavis de grève qui a expiré le vendredi. Nous avons dit que, si les différents points de revendication contenus dans la plateforme ne sont pas satisfaits en intégralité, nous allons déclencher une grève aujourd’hui. Et à date, nous constatons que tous les points contenus, seul celui qui consiste à la libération de notre confrère a été satisfait. C’est pourquoi nous maintenons le mot d’ordre de grève jusqu’à nouvel ordre », a lancé ce vice-président de cette chambre national des Hussiers de Guinée.

Thierno Moussa Barry

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.