Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

La Zone minière de Boké bradée aux Chinois: Voici ce que pense Alpha Condé

0 82

Les ressources minières du pays figurent de nos jours parmi les plus précieuses et les plus prisées sur le marché mondial. C’est pourquoi, son exploitation est une priorité du gouvernement de la troisième république. Ce dernier pour l’heure, ne se positionne que sur ces matières rares pour la réalisation de ses projets phares.

Bon nombre de citoyens et surtout d’opposants guinéens soutiennent que le chef de l’Etat et les cadres de son entourage ont fini par bradé les zones minières du pays, notamment celle de Boké déjà érigée en zone spéciale économique.

Selon eux, cette partie du pays potentiellement riche en bauxite est octroyée aux amis chinois d’Alpha Condé. Une affirmation démenti par l’intéressé dans un ton ferme.

« Dans le domaine des mines, on dit souvent qu’ on a donné tout aux chinois, mais quand vous prenez la bauxite, je pense que Alcoa est là depuis 1963, si je ne me trompe pas, ils ont la plus grande réserve de bauxite, Russal qui est là à Fria et à Kindia aujourd’hui à aussi Djandjan. Mubadala Sangaredi, c’est Abou-Dhabi, alufer à Boffa, c’est anglo-américain et ensuite vous avez ashapura qui est une société indienne. »

Les portes de la Guinée sont ouvertes à tout investisseur désireux d’y poser ses valises sans distinction, et ce depuis l’avènement du président Alpha Condé à la magistrature suprême, soutient- il.

« Nous -nous sommes ouverts à tous les gens qui veulent investir, mais nous n’allons pas laisser notre bauxite sous terre, alors que cela doit nous servir. Quand je suis arrivé en 2010, on ne faisait que 13 millions de tonnes de bauxites, alors que nous avons le plus grand nombre de réserve. Nous devons être le premier producteur, ce qui sera le cas en 2020 », promet Alpha Condé.

Le chef de l’Etat précise par ailleurs que toutes les societes minières évoluant en guinée, après avoir atteint 15 millions de tonnes de bauxites exploitées, mettront des usines d’alumine sur place.

« Nous ne voulons pas seulement exporter la bauxite, c’est pourquoi bien que nous n’avons pas écrit dans le code minière révisé que chaque fois qu’une société atteint les 15 millions de tonnes de bauxites exploitées, ne peut pas aller au delà sans faire une usine d’alumine. C’est ce qui amené maintenant winning Africa a lancé le système de fer 133 kilomètres, pour faire une usine d’alumine de 1 million 400 milles tonnes et on leur a demandé de se mettre ensemble avec Henan Chine qui veut faire 1 million de tonnes par ce qu’il ne faut pas avoir aussi trop trop d’usines d’alumine », a- t- il conclut.

OSMAN…Pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.