Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Le sang a coulé à l’Université de Labé: Un étudiant fauché, les autorités appellent au calme…

0 106

Boucariou Baldé, c’est son nom. Cet étudiant de 22 ans a été violemment tabassé le 31 mai dernier à l’université de Hafia, à proximité de la ville de Labé. C’est lors des heurts entre étudiants et forces de l’ordre sur le campus que le jeune a été frappé à sa nuque, au cours d’une grogne des étudiants protestant contre une décision des autorités universitaires.

L’électricité était dans l’air au campus de Hafia, dans la préfecture de Labé. Une manifestation d’étudiants a débordé quand les services de maintien d’ordre sont intervenus. Des dégâts et blessés, il y’ en a eu. L’étudiant Boucariou Baldé a succombé à ses blessures, alors qu’il était en train d’être transféré à Conakry.

Alertée, la famille du jeune étudiant n’en revient pas. Sa maman en sanglot, s’est confiée à la presse locale en ces termes.« J’ai envoyé mon fils à Labé pour des études, afin qu’il rentre avec un diplôme, et non pour qu’il revienne dans un cercueil », a t-elle confié à nos confrères d’Africaguinee.

Depuis 72h, des jeunes étudiants du pays s’indignent sur les réseaux sociaux et les guinéens partout réclament justice pour que cesse les atrocités dans les campus, de même les défenseurs des droits de l’Homme et la société civile entière. Des réactions qui ont poussé le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à sortir de sa réserve, rassurant qu’une enquête est en cours pour retrouver l’auteur de l’assassinat. Il a par ailleurs appelé les protestataires au calme.

« C’est avec regret que nous avons appris les événements douloureux survenus à l’université de Labé ce vendredi 31 mai 2019. Nous déplorons cette situation et appelons les uns et les autres au calme. Ces événements ont malheureusement causé la mort de l’étudiant Amadou Boukhariou BALDE. A cette douloureuse occasion, nous présentons nos condoléances à sa famille biologique, ses collègues et à l’ensemble du personnel de l’université. Une enquête sera ouverte pour apporter toute la lumière sur ce malheureux incident. Que l’âme de Amadou Boukhariou Baldé repose en paix. Amina« , lit- on dans un communiqué du Ministre Abdoulaye yéro Baldé, dont une copie est parvenue à notre rédaction.

Voici une copie de la lettre d’explication des autorités sur l’incident qui a provoqué la mort de l’étudiant Boukhariou Baldé.

Affaire à suivre…

Mohamed Saliou Camara pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.