Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm
lkn

Mak Soul à propos de son single Mon général: «Sékouba Konaté a sauvé la Guinée en respectant la constitution».(Interview Exclusive)

0 125

Le reggae man Guinéen Mak Soul, dans son nouvel album qui sera disponible en septembre 2019, brise le silence sur des sujets brûlants de son pays la Guinée. De la polique, à la société, il fait une véritable autopsie des problèmes qui assaillent ce pays. Outre ses arguments irréfutables, l’homme rend hommage au Général Sékouba Konaté, pour dit- il, son patriotisme. Bonne lecture!!!

Investigatorguinee.com: M. Mak Soul vous dédiez un single dans votre nouvel album bientôt disponible sur le marché au Général sékouba Konaté. Pourquoi le choix de l’ancien président de la transition guinéenne? Est ce que ce n’est pas une publicité?

Mak Soul: Je rends hommage au Général Sékouba Konaté, ancien président de la transition Guinéenne, parce qu’il a pris le pouvoir, après il l’a rendu le pouvoir sans problème. Comme il l’avait promis dans son discours à Ouaga. Il a ainsi sauvé la nation en respectant la constitution et en donnant le pouvoir au civil. Celui qui fais ça en Afrique est un grand homme, il mérite d’entrée dans l’histoire par la grande porte. Il mérite le respect et la consideration.

A mon avis, il est le père de la démocratie pilotée par les civils en Guinée, sinon il pouvais faire le contraire comme certains ont voulu le faire sans succès. C’est pourquoi, j’ai dédié une chanson à ce Général pour saluer son acte de patriotisme et inviter ceux qui sont au pouvoir à faire autant en respectant la constitution comme l’a fait le Général Konaté pour continuer à pérenniser cet acte démocratique comme ailleurs.

La dédicace de l’album dans le quel vous saluez l’acte démocratique de Konaté est prévue en septembre. Comment vont les préparatifs? Expliquez- nous comment ça va se passer?

Tout se passe bien. La chanson est déjà prête, ça reste la livraison au monde entier qui va à mon avis écouter et aimer. Il y’aura une conférence de presse avec les médias Européens et Africains pour situer l’opinion sur le message et les enjeux liés à cet album.

Pour des raisons stratégiques, je me réserve pour le moment de vous indiquer le lieu de cette conférence, mais d’ores et déjà, je vous rassure que la chanson sera disponible, le samedi 07 septembre 2019 à 12h 00′ sur les réseaux sociaux: Facebook YouTube etc…

Je félicite les grands musiciens qui m’ont accompagné notamment Francis Yao, le batteur de Tiken Jah Fakoly, les choristes espérance Dion, le saxophoniste Donal et le grand arrangeur wuru Mouctar, qui arrange tous les grands Reggae Mans Africains, Européens et Jamaïcains, juste pour vous dire que cet album est enregistré en live dans un grand studio. Je pense une fois encore que le public va bien se régaler bientôt.

Quels enseignements tirez- vous du parcours du Général Sékouba Konaté. Son passage à la tête du pays notamment?

Je ne connais pas beaucoup sur cet homme, mais ce que je retiens de lui, c’est un grand homme de l’arme Guinéenne, un homme de valeur, en plus le peut de temps qu’il a passé à la tête de la nation guinéenne, il y’a eu moins de soubresauts politiques, la ville de Conakry n’étais pas sale comme aujourd’hui.

Il y’avait aussi de l’électricité que maintenant, bref la vie n’était aussi chère que maintenant. Il faut dire cette vérité, mais vous savez chez nous en Guinée, le mensonge a pris le dessus sur toutes ces réalités, mais ce que je dis, si c’est faux Dieu me jugera et ça n’engage que ma personne.

Alors puisque nous parlons du Général Konaté, Comment vous analysez le dossier du 28 septembre 2009, puisque c’est à l’heure temps, je fais allusion aux membres du CNDD que ce massacre s’est produit à Conakry?

Comme je chante pour un Général, j’ai décidé de baptiser une de mes chansons mon Général, concernant le dossier du 28 septembre 2009, je ne sus pas un juge, ni un avocat pour me prononcer sur cette affaire. Cela revient à la justice de situer les responsabilités, mais en tant qu’ artiste- engagé, avocat du peuple que je suis, après les massacres du 28 septembre 2009, j’ai été l’un des artistes à dénoncer ces tueries, comme preuve, allez sur ma page YouTube MAK SOUL.

Le clip de ce triste évènement existe jusqu’à présent. Je profite de cette interview d’ailleurs pour présenter mes condoléances à toutes les familles des victimes du massacre du 28 septembre 2009, que leurs âmes reposent en paix amen.

Général Sékouba Konaté est désormais chargé de lutter contre le terrorisme, le grand banditisme et la migration en Libye, a-t-on appris. Récemment il y était pour une prise de contact avec les autorités de ce pays. Comment comprenez- vous tout cela?

C’est un acte à salue, moi j’appelle ça une fois encore le patriotisme. Quand le Général Sékouba Konaté se déplace pour aller voir les migrants Africains au Libye, ça donne de la joie aux migrants. Car, ils sont maltraités, vendus sans justice. Si une autorité militaire comme le Général Guinéens se rend dans les locaux de leurs habitations, c’est vraiment un soulagement. Vous savez que la Libye traverse une crise assez profonde.

C’est pourquoi je profite de cette occasion pour dire à mes frères Africains de se méfier de cette route, de l’immigration clandestine, car ça des conséquences très grave. Je prie Dieu qu’il facilite au Général la réalisation des missions qui lui ont été confiées.

M. Mak Soul quel avenir pour le reggae en Guinée? Et vous personnellement, quels sont vos projets étant en exil en France? Comment participez vous aussi au développement de votre pays? Et Parlez- nous de votre vie d’exilé politique en France?

La Guinée a toujours eu de bons chanteurs, de bons reggae mans, mais aujourd’hui ce que je constate, les reggae mans guinéens ne sont pas unis, chacun est dans son petit coin. La politique a détourné les esprits des un et des autres, l’avenir de la musique reggae en Guinée commence à m’inquiéter personnellement, car tan qu’on ne se donne pas les mains, rien ne sera facile et on ne verra jamais le sommet.

Et là, même ceux qui sont à la tête du département de la Culture. A mon avis, ils n’ont aucun respect pour les artistes reggae mans guinéens et là, c’est un problème, puisqu’il n’ya pas de soutien. Moi j’ai ma fondation en république de Guinée, elle s’appelle la fondation MAK SOUL et elle fait plusieurs dons dans le pays. Le peuple en est témoin. car, j’ai l’amour de ma patrie que je souhaiterai voir se développer comme d’autres pays, comme l’Amérique, la France etc…

Et aujourd’hui ma famille me manque beaucoup, j’ai envie de les voir. Mon pays me manque trop trop, sinon ici tout va bien, je tiens le coût et ainsi va la vie, je suis en exil.

Nous arrivons au terme de cet entretien téléphonique Mak Soul, quel est votre message de la fin aux Guinéens, à la jeunesse et aux autorités de votre pays?

Je lance un appel solennel aux jeunes de ma Guinée de prendre leur avenir en main, de prendre leur destin en main pour faire avancer notre pays, d’être solidaires et à l’avant garde du développement, de refuser le jeu de division des politiciens, de dire aussi non à tout projet de nouvelle constitution et de 3ème mandat pour le président Alpha Condé. Nous jeunes Guinéens, on devrait aussi s’unir afin de voir un jeune président et rompre avec le passé politique.

Aux autorités, je vous prie de respecter la constitution Guinéenne, d’arrêter toute promotion de quelconque nouvelle constitution, car ça ne sera pas possible, le peuple est prêt à dire non, Amoulanfé.

Merci Mak Soul d’avoir pour la seconde fois accepter de vous prêtre à nos questions, depuis Paris où vous êtes en exil

Merci beaucoup à vous et aux lecteurs du site investigatorguinee.com

Interview réalisée par Mohamed Saliou Camara pour investigatorguinee.com

       

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.