Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Musique/Kpakpataki junior: « Prise de conscience », contre les manoeuvres politiques à Macenta

0 351

« Prise de conscience », c’est le titre du single de l’artiste musicien guinéen, Robert Kaliva Guilavogui, Kpakpataki Junior pour les intimes. En attendant l’album, le morceau fait déjà tabac sur les réseaux sociaux et au sein l’opinion publique. Dans ce morceau, le jeune Robert Kaliva s’insurge contre les manoeuvres politiques et les éternelles promesses non tenues par le locataire de Sékhoutoureyah.

Jeune leader d’opinion, activiste de la société civile et très influent dans le monde du show biz et récemment en politique, Kpakpataki Junior dénonce dans ce morceau, la malgouvernance érigée en système dans son pays, les multiples promesses non tenues notamment par les autorités de la 3ème république dans sa ville natale Macenta.

Ces manoeuvres, dit- il, sont soutenues aveuglément par des cadres véreux de Macenta. Ces derniers, nous confie Kaliva Guilavogui, on crée des mouvements au temps de feu Lansana Conté pour son maintien au pouvoir. En 2010 et en 2015, ils ont accompagné Alpha Condé, pas dans l’intérêt des habitants de sa préfecture natale qu’il dit aimer tant, moins encore pour le développement de Macenta. Mais pour s’enrichir sur le dos des pauvres habitants de cette localité de la région qui manque d’infrastructures sociales de base.

« ces démons d’hier veulent encore manipuler l’opinion, la jeunesse pour des intérêts personnels et égoïstes. Au temps de Conté rien, ils ont fait le suivisme. En 2010, c’était la même manipulation à grande échelle, en 2015 le coup chao. Alors qu’aucune promesse présidentielle n’a été mise en œuvre. Nous ne sommes pas des animaux. On a tout compris et aucune manoeuvre politique satanique ne passera désormais. On a fait une prise de conscience et on met en garde, les cadres et autres apôtres politiques de Macenta dans leurs petits souliers politiques », dénonce Robert Kaliva Guilavogui.

Il invite par ailleurs, la jeunesse de Macenta à une unité d’action en vue de défendre les valeurs démocratiques à Macenta.

D’ailleurs, il compte faire sous peu le grand déballage sur le pouvoir de Conakry et des cadres indélicats à l’origine du grand retard de Macenta.

Karifa Traoré Kimpess pour investigatorguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.