Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Pénurie de carburant en guinée, en attendant les 72h, le prix du litre a flambé sur le marché noir en Guinée

0 90

Depuis 48h, les zones rurales et urbaines de la Guinée font face à un manque criard de produits pétroliers dans les stations service. Conséquence directe de cette pénurie, les prix ont flambé sur le marché, un business s’est développé dans les stations du pays. Face à la situation inquiétante, le gouvernement rassure et dit y faire face dans 72h. Toute fois, il n’écarte pas une possible augmentation du prix du carburant.

Obtenir un litre dans les stations service à Conakry, rélève d’un parcours de combattant. Conséquence directe d’une pénurie des produits pétroliers en Guinée. Une réalité à l’origine de la flambée du prix du litre sur le marché noir qui s’est développé sur les artères de Conakry et dans les principales grandes villes du pays .

Le litre d’essence dans la capitale varie entre 12.000 gnf à 15.000GNF, selon les quartiers. En province, l’or noir est quasi- invisible et se gagne entre 15.000gnf et 18.000gnf, et ce prix pourrait encore monté en flèche avec le phénomène de contrebande qui refait surface. À kankan, siguiri, Labé, N’zérékoré, les citoyens contactés au téléphone par notre rédaction, « sont partagés entre pénurie, augmentation et tracasseries interminables dans certaines stations service », nous expliquent des responsables syndicaux de transports.

Ce pendant, le ministre qui a soutenu une augmentation du prix du baril à l’international et dans certains pays de la sous- région, est resté dubitatif sur une éventuelle augmentation du prix du carburant en guinée.

Invité chez nos confrères d’espace Fm ce mercredi 22 mai 2019, dans l’émission les GG, le numéro 1 des hydrocarbures rassure que,  » le bateau est arrivé au port depuis hier. La situation sera normale d’ici 72 heures », selon Djakariaou Koulibaly.

En tant que technicien, Djakariaou dit vouloir y faire face et il reviendra au gouvernement de prendre une décision idoine.

Karifa Traoré Kimpess pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.