Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mmmm

Réforme constitutionnelle en Guinée: Vers un divorce entre Bah Oury et Alpha Condé

0 96

Le désamour est- il évitable entre le président de la république Alpha Condé et le leader de l’UFDG renouveau? Rien n’est moins sûr. Bah Oury vient de donner sa position sur le projet de modification constitutionnelle en Guinée. Invité chez nos confrères d’espace Fm, dans l’émission les GG ce mardi 11 juin 2019, l’ancien ministre de la réconciliation nationale est opposé à un 3ème mandat, moins encore au projet de nouvelle constitution, synonyme de quatrième république.

« Il ya certaines personnes qui disent de Bah Oury, qu’il a la tête dure, qu’il est têtu, ceux -ci le disent parce que, j’essaie d’être constant, j’essaie d’avoir des principes sur les quels je fonde mon action et le principe cardinal sur le quel je m’appuie. Tout ce qui va dans le sens de l’intérêt du pays, je souhaite avoir l’intellengence et la sagesse d’appuyer et de soutenir cela. Même si ça peut aller au détriment de mes intérêts spécifiques, et la raison pour la quelle, je souhaite que l’ensemble de la population guinéenne prenne à coeur la question de la stabilité du pays et de la paix. Lorsque vous voyez ce qui se passe au Mali actuellement, au Burkina Faso, au Niger dans la région du Tchad, toujours on vous dit qu’il y’a des centaines de villageois qui ont été égorgés et que le lendemain d’autres peuvent mourir et si nous- nous rendons compte que c’est à notre porte, c’est à côté et cela peut arriver ici encore chez nous, donc tout ce qui peut aller dans le sens de conforter la paix et la stabilité, d’avoir une démarche plus intelligente, une démarche plus conviviale pour faire avancer le precessus politique et le processus économique de ce pays, moi je suis pour« , explique Bah Oury.

Poursuivant, le président de l’UFDG renouveau exprime son opposition totale à toute modification constitutionnelle en Guinée, car soutient- il, au delà des exemples ci- haut, toutes les crises qui ont frappé notre pays, c’est après ces genres d’actes précise t- il.

M. Oury devoile par ailleurs les raisons de son opposition sur plusieurs interrogations.« Pourquoi je suis contre, par ce que, nous avons déjà l’expérience, le koudeisme a sacrifié une génération de guinéens de l’année 2000 à l’année 2010, rien n’a été fait de bon que des destructions que des tueries. Est ce que nous avons oublié ça pour tenter de reprendre la même chose? Est ce que nous ne disons pas que la constitution de 2010 est née suite à une lecture plus attentive de la décennie noire que nous avons vécu entre 2000 et 2010? Et les législateurs ont-ils tenté de mettre en place un système juridique qui nous permettra d’éviter de tomber dans ce que le koudeisme nous avait fait? Pourquoi ce sont encore des guinéens qui prônent cette question de modification de notre constitution? ».

Il tente d’apporter des réponses à ces questions.« Donc, si des gens se lèvent aujourd’hui pour dire que cela manque de légitimité, alors que ça a permis de stabiliser le pays d’une manière ou d’une autre pendant 10 ans, de nous permettre d’avoir l’élection d’un président de la république considéré comme démocratiquement élu et qui a fait son 2ème mandat, qu’il veut tourné la page comme cela pour recommencer encore une aventure au risque de détruire la Guinée, je dis NON, je ne peux pas accepter« , affirme Bah Oury.

OSMAN pour investigatorguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.